Revenir aux revues commençant par A

APERITIF (L')
" journal humoristique et littéraire ".


Périodicité : Hebdomadaire paraissant le dimanche. Fondé le 4 avril 1886, dure jusqu'au 10 octobre 1886 (28 n°). Se transforme le 24 octobre 1886 en La Comédie Humaine, Revue universelle, littéraire, artistique... [Paris] - (24 octobre 1886 à janvier 1887) de La Tailhède et Colonna de Césari.

Adresse : Moissac, puis Moissac-Paris.

Description matérielle : 32 x 25 cm, 0,15 F, 4 pp.

Direction : Rédacteur en chef : Raymond de La Tailhède (Moissac) - Gérant : Armand Vincent.

Contenu : poèmes, contes, nouvelles, dessins, monologues

Cote BNF : Fol Z.593. (manque le n°5)

Collaborateurs : Francis Bataille, A. Béjot, Georges Boutelleau, André de Bréville, Henry Brien, Evariste Carrance, J. Chapelot, R. Colonna de Cesari, Léon Cladel, Henry Cormeau, Emile Dario, Camille Delthil, A. Ellivedpac ( Capdeville), Auguste Fourès, Charles Fuster, Albert Giraud, Henry Goland, Claude Hellé, Ferdinand Huard, Charles-Henry Lapauze, Jean Lazare, Francis Maratuech, Henry Mériot, Robert Phlox, Pontet-Canet, Gabriel Randé, Georges Rodenbach, Frédéric Schall, Francisque Serceaux, Raymond de La Tailhède, Louis Tiercelin, Georges Vanor, Robert de La Villehervé, beaucoup de pseudonymes...

On a remarqué :

N°12 (20/06/1886), p.1 : - Henry Mériot : " Eau-Forte " à M. Joucla (incipit : Penché sur le dossier...) ; p.2 : - Auguste Fourès : " Le Hautbois " à Henry Mériot ;
pp.2-3 - Ferdinand Huard : " Rondel à Mme Louise Mériot "
N°13 (27/06/1886), p.3 : - Albert Giraud : " Le vieux tambour " ; publicité pour la Revue française d'Agen avec des textes d'Evariste Carrance.
N°15 (11/07/1886), p.2 : - Henry Mériot : " L'Ame des Lys "
N°16 (18/07/1886), p.2 : - Léon Cladel, une lettre.
N°17 (25/07/1886), pp.1-2 : - Léon Cladel : " Il fait beau ", poème (incipit : Tu peux subir...)
N°20 (15/08/1886), p.3 : - Auguste Fourès : " La viole ", poème.
N°27 (03/10/1886), pp.1-2 : - Auguste Fourès : " A Toi ", poème ; p.4 : - Evariste Carrance : " Lettre ", poème.

© G. Picq